l’AFPS 34 a reçu, le lundi 3 décembre, Eléonore Bronstein, co-présidente de l’ONG israélienne De Colonizer.

 

Lundi 3 décembre , l’AFPS 34 a reçu Eléonore Bronstein, co présidente de l’ONG israélienne De Colonizer.
> Une de personnes a assisté à la conférence débat qui revêtait un caractère particulier, dans la mesure,
> où y était présentée la manière dont la société israélienne aborde, aujourd’hui, le drame palestinien de la Nakba.
> Eléonore bronstein s’est appuyée sur le livre qu’elle vient de co écrire avec Eitan Bronstein et l’enquête faite auprès d’un panel de citoyens israéliens non arabes d’âges et de de professions très diverses.
> Il en ressort que la Nakba, terme méconnu en Israël jusqu’en 2015 et, à présent, reconnu par une majorité de la population au grand dam du gouvernement qui continue de censurer et le terme et les événements de 48.
> Il est à préciser que 30 % de la population est pour le droit au retour des Palestiniens dont 18 % de Palestiniens, citoyens israéliens et 16% d’Israéliens blancs, selon les propres termes d’E. Bronstein.
> Eléonore Bronstein a conclu sa conférence sur l’injonction qui nous est faite de poursuivre assidument le BDS afin d’acculer les Israéliens à réagir en faveur de la reconnaissance de cette tragédie, préalable à toutes négociations.

Publicités
Publié dans Analyses

Le 18 décembre 2018 à l’espace Martin Luther king, soirée commémorative. 1948/2018.

 

invitation 18 dec

Campagne nationale_Page_1

Publié dans Analyses

Le 3 décembre 2018, conférence débat sur la Nakba !

conference-031218

Image | Publié le par

Rencontre

Soirée Palestine Talvera.jpg

C’est avec grand plaisir que nous avons participé à cette soirée de rencontre avec 15 jeunes personnes de Palestine, dans le cadre d’un voyage qui leur a >permis pour la première fois de sortir de Jérusalem et voir le monde.
Après un voyage qui les a conduit de Paris, pour une conférence, au hameaux des Pruniers près de bordeaux, pour un stage lié à la vie en guerre et la recherche de la paix intérieure et extérieure, ils viendront passer quelques jours de détente, rando et découverte dans la beauté naturelle de notre région. Ils se sont préparer depuis deux mois pour parler et témoigner de leur vie en Palestine.
Ayant un grand appétit de découvrir d’autres cultures, rencontrer le monde, partager leur vécu, et découvrir les danses et musiques trad’ d’ici, cette soirée sera placée sous le signe de la musique et de la danse avec notamment la présence des musiciens du Bal Sauvage. Les jeunes nous proposent également de nous apprendre une danse et des musiques de chez eux.
Le repas a été partagé, des temps formels et informels vous permettront de les écouter et les questionner. De l’écoute, de la joie et de la convivialité au menu, que vous êtes accoutumés à trouver aux soirées chaleureuses et festives à La Talvera !

Le partage verbal avec les jeunes a été facilité par les interprètes arabe-français, Il y aura également au moins les sons hébreux et anglais en plus dans l’aire pour ceux qui les parlent.
Les jeunes sont particulièrement bienvenus pour leur permettre d’échanger sur leurs vies et leurs vécus !

Publié dans Analyses

SOIREE D’HOMMAGE A RAZAN AL’NAJJAR.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Environ 70 personnes ont participé à cette soirée chargée d’émotion ce 26 octobre, à Sète, avec l’accueil de Sabreen et Ashraf Al’Najjar, parents de Razan, jeune secouriste de 21 ans tuée le 1er juin par un sniper israélien à Gaza dans le cadre de sa mission de secours aux blessés, et de Iyad Alastall, jeune réalisateur du documentaire « Razan, une trace de papillon » sur les Marches du Retour et sur le désespoir exprimé par la mère de Razan.
Après la projection, une minute de silence a été observée. Puis les parents ont apporté leur témoignage, particulièrement poignant notamment lorsque la maman a brandi la veste de secouriste de sa fille, percée de la balle qui l’a tuée et maculée de son sang. Tous deux ont souligné l’importance de l’accueil et de l’écoute qui leur sont accordés dans leur tournée de témoignage. Ils en ont appelé à la prise de conscience citoyenne pour faire pression sur les gouvernements afin qu’ils arrêtent leur coopération militaire avec Israël et soutiennent le peuple Palestinien dans son combat contre les injustices et la barbarie et dans ses démarches auprès de la Cour Pénale Internationale.
Une courte vidéo montrant des images de Gaza et de Razan accompagnées du chant des partisans italiens, Bella Ciao, a ensuite été projetée en hommage à la résistance palestinienne.
Puis la parole a été donnée au public. De nombreuses interventions, toutes exprimant une très forte émotion après ce que l’on venait de voir et d’entendre, également de l’indignation et de l’incompréhension face à l’impunité dont bénéficie Israël, aux assassinats perpétrés et aux violations continues du Droit Humanitaire International et des Conventions de Genève, et à la passivité coupable de la communauté internationale, des institutions européennes et françaises.
A l’issue de la soirée, 2 adhésions à l’Afps ont été recueillies et plusieurs personnes ont laissé leurs coordonnées pour être informées des initiatives à venir.

Publié dans Analyses

le mardi 30 octobre à 20h, salle guillaume de Nogaret, Espace Pitot : Conférence de Dominique Vidal, Antisionisme = antisémitisme ?

30 octobre vidal-

Image | Publié le par

Mahmoud Darwich poète Palestinien

A la Cosmopolithèque de Béziers, le samedi 20 octobre à partir de 18h, lecture des poèmes de Mahmoud Darwich, accompagnés par les vibrations du Oud et du Daf.

Béziers 20 0ctobre-

Publié dans Analyses