Colloque à Montpellier le samedi 14 octobre : Justice pour la Palestine

Samedi 14 octobre de 9h à 18h
Auditorium de Pierresvives – Montpellier

Capture tableau déroulement colloque

Publicités
Publié dans Analyses

Conférence «Israël-Palestine : des clés pour comprendre» par René Backmann

 

Capture logo 2017 JusticeCapture annonce conf Backmann

De la Déclaration Balfour à aujourd’hui, une tragédie coloniale • des clés pour comprendre, des clés pour agir

1917, 1947, 1967 jalonnent une histoire coloniale tout à la fois «classique» au début du XXe siècle, exceptionnelle dans sa durée, et singulière. Singulière, car elle se caractérise par la dépossession progressive et méthodique, et l’expulsion de la population en place : les Palestiniens. Cette expansion ininterrompue depuis un siècle fait fi des recommandations formulées par les Nations Unies dès avant la proclamation de l’indépendance de l’Etat d’Israël en 1948.

Organisé par l’AFPS 34 en partenariat avec le Collectif Palestine 34, dans le cadre de la campagne nationale «1917-1947-1967-2017 Justice pour la Palestine» le colloque du 14 octobre prochain à Montpellier – Pierresvives, donnera des clés essentielles pour mieux décrypter le processus colonial toujours à l’œuvre, rappeler la responsabilité des états européens, au premier rang desquels la Grande Bretagne, la France et aujourd’hui, l’U.E, contrer des allégations et rappeler le droit. Pour que ce colloque, cent ans après la Déclaration Balfour, résonne avec l’ampleur que ce triste anniversaire requiert, nous prenons le parti de donner la parole aux acteurs directement engagés dans le combat contre l’impunité : Palestiniens de Cisjordanie, de Gaza et de la diaspora, Palestiniens-citoyens d’Israël, Israéliens, Européens, tous éminents responsables politiques et militants de la société civile.

D’autres rendez-vous : conférence, rencontres, projections suivies de débats, expositions, sont programmés du 20 septembre au 21 octobre, afin de porter l’éclairage le plus large possible sur 100 ans de dépossession.

 

En introduction, une conférence «Israël-Palestine : des clés pour comprendre» par René Backmann, journaliste spécialiste du Proche-Orient aura lieu au

Gazette Café • 6 rue Levat, Montpellier • mercredi 20 septembre à 18h

René Backmann a coécrit, avec Rony Brauman « Les Médias et l’Humanitaire : Éthique de l’information ou charité spectacle » (CFPJ, 1996).  En 2006, il a publié « Un mur en Palestine » (Fayard). Il écrit maintenant pour le site web d’information Mediapart.

Cette conférence ouverte à tous, se tiendra en présence d’étudiants de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Montpellier et sera suivie d’une débat.

Entrée libre
Renseignements : afps34.wordpress.comafpsgl34@gmail.com

 

Publié dans Analyses

Colloque Justice pour la Palestine Samedi 14 Octobre de 9h à 18h

flyers RV afps 34

flyers RV afps 342

 

Publié dans Analyses

Rassemblement le jeudi 14 septembre de 12h à 14h devant la Préfecture de l’Hérault, à Montpellier.

…. L’ordre de mise en détention administrative du ministre de la défense a été rejeté par la Cour mais l’acharnement continue : il est condamné, situation totalement inédite, à purger la fin de sa peine précédente, soit trois mois ! Salah Hamouri avait été libéré en décembre 2011 trois mois avant la fin de sa peine de sept ans d’emprisonnement, dans le cadre de l’échange de 1027 prisonniers politiques palestiniens contre le soldat franco-israélien Gilad Shalit.

VENEZ NOMBREUX

Publié dans Analyses

Liberté pour Salah Hamouri

Liberté pour Salah Hamouri, arrêté arbitrairement par l’armée israélienne

http://www.france-palestine.org/Liberte-pour-Salah-Hamouri-arrete-arbitrairement-par-l-armee-israelienne

Salah Hamouri, a été arrêté mercredi 23 août dans la nuit, à son domicile de Jérusalem-Est, par l’armée israélienne d’occupation. Il a 32 ans. Il est Franco-Palestinien et a le statut de Résident de Jérusalem-Est où il vit.Aucun motif ne lui a été signifié lors de son arrestation, ce qui est tristement la « norme » pour l’armée israélienne d’occupation envers les Palestiniens. Cet arbitraire, Salah en a l’habitude depuis son plus jeune âge : arrêté en 2005, il avait alors passé 7 années dans les prisons israéliennes. Il avait été libéré suite à un très large mouvement de solidarité notamment en France. Arbitraire et acharnement : à sa libération, il a été interdit de se rendre en Cisjordanie occupée où il entendait suivre des études d’avocat. Son épouse, de nationalité française, et son fils ne peuvent le rejoindre à Jérusalem-Est, interdits de séjour par l’arbitraire du pouvoir israélien : ils seraient « un danger pour la sécurité d’Israël ».

Après sa libération, il a contribué à faire connaitre la situation des prisonniers politiques palestiniens, notamment en France. Il vient d’obtenir son diplôme d’avocat et il se consacre maintenant à la défense des droits humains et des droits des prisonniers politiques palestiniens. Il n’entend pas plier, ni renoncer à vivre dans sa ville, Jérusalem-Est, sur sa terre, en Palestine avec sa femme et son fils. Rester, c’est résister ! Voilà pourquoi Israël veut le faire taire.

Cette nouvelle arrestation arbitraire est inadmissible et insupportable. La France a le devoir de défendre partout ses citoyens contre les injustices dont ils sont victimes. Les autorités françaises doivent se mobiliser fermement pour que soit mis fin sans délai à cette infamie.

La comparution du 23 août a conclu à une détention « pour enquête » – on arrête d’abord et on enquête après – sans qu’aucun chef d’inculpation ne soit retenu contre lui. Cela nous fait craindre que notre concitoyen ne soit encore une fois victime de l’arbitraire des forces d’occupation israéliennes et de la justice militaire d’occupation. La mobilisation citoyenne doit s’amplifier d’ici dimanche, date de la prochaine comparution qui pourrait être décisive pour notre ami et sa famille.

Salah Hamouri doit retrouver la liberté – tout comme les presque 7000 prisonniers politiques palestiniens. Il doit pouvoir vivre à Jérusalem avec sa femme et son fils. L’arbitraire et le harcèlement dont il est victime doivent cesser – tout comme l’occupation et la colonisation de la Palestine.

Le Bureau national de l’AFPS

Publié dans Analyses

Issa amroIssa_Amro_001Issa_Amro_002

Publié dans Analyses

Communiqué-tract AFPS Netanyahou et Vel d'Hiv 07 2017_page_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Analyses