Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les élus de la Ville et de la Métropole de Montpellier, du Conseil Départemental de l’Hérault, du Conseil Régional d’Occitanie.

Montpellier, le 12 juillet 2021

Mesdames et Messieurs,

Le 20 juin dernier, s’est tenue au Parc du domaine municipal de Grammont à Montpellier la 44ème journée de Jérusalem, organisée par le Centre Culturel Juif (CCJ) Simone Veil de Montpellier.

Nous affirmons en préambule de cette lettre le droit pour le CCJ d’organiser une telle manifestation, nous le respectons et notre propos ne vise aucunement à mettre en cause ce droit à l’expression. Rappelons cependant que le CCJ assume son soutien à la colonisation israélienne, à l’annexion de Jérusalem Est et aux violations du droit international par l’Etat d’Israël, positions totalement opposées à celles que nous défendons.

Cette 44ème journée de Jérusalem a été organisée avec le soutien de vos trois Collectivités, manifesté par des aides (notamment la mise à disposition du parc Grammont), la mention des logos de vos trois Collectivités sur les documents relatifs à la manifestation et la participation de MM. Hussein BOURGI au nom de la Région Occitanie et Michaël DELAFOSSE au nom de la Mairie et Métropole de Montpellier, qui ont prononcé chacun un discours à la tribune.

Cette journée, selon ses promoteurs et notamment Mme Michèle BENSOUSSAN, présidente du CCJ, a pour objectif de célébrer Jérusalem, capitale de l’Etat d’Israël, et même selon ses propres termes « capitale réunifiée de l’Etat d’Israël »1.

Cette position, cautionnée de fait par le soutien de vos trois Collectivités méconnaît le statut de Jérusalem tel que promu par le droit international.

Rappelons que ce statut n’a jamais fait l’objet d’un accord final. La résolution 181 de l’ONU prévoyait un découpage du territoire en deux Etats distincts et le placement de Jérusalem sous un régime international (notion juridique de « corpus separatum »). Or, après la Guerre israélo-arabe de 1948, les forces israéliennes ont occupé la partie Ouest de la ville et en ont fait officiellement la capitale d’Israël en 1950. Selon les accords d’armistice, l’accès aux lieux saints devait cependant rester libre. Puis en 1967, lors de la Guerre des Six jours, l’armée israélienne a conquis Jérusalem-Est, alors incluse dans la partie palestinienne définie par la ligne verte et y a étendu son contrôle administratif. En dépit des condamnations par l’ONU de cette annexion, la Knesset (le parlement israélien) a voté la « Loi fondamentale », proclamant Jérusalem unifiée « capitale éternelle et indivisible » de l’Etat d’Israël en 1980. L’ONU a condamné cette décision unilatérale par les résolutions 476 et 478, estimant qu’elle constitue une violation du droit international, et n’accorde pas de validité à cette annexion. Rappelons aussi que les Palestiniens de Jérusalem-Est ne disposent que d’un statut de « résident », fort différent du statut des citoyens israéliens. Des « résidents » indésirables dont certains sont chassés de leur maison pour laisser la place aux colons israéliens (pratiques qui relèvent d’un véritable nettoyage ethnique). Mentionnons enfin l’élargissement récent du périmètre de Jérusalem-Est dans le cadre du « Grand Jérusalem ».

Le Gouvernement français s’est toujours aligné sur les positions de l’ONU, pour qui la capitale d’Israël est Tel Aviv, où la France a installé son ambassade. Nous ne pouvons donc pas admettre votre caution apportée de fait aux positions du Gouvernement Israélien concernant la ville de Jérusalem, relayée lors de cette journée.

MM DELAFOSSE et BOURGI, dans leur discours, ont insisté sur l’appel à la paix et au dialogue, mais comment avancer sur le chemin de cette paix sans la reconnaissance réciproque des droits, tant des Israéliens que des Palestiniens, seul chemin possible pour une paix durable. A noter d’ailleurs le silence assourdissant concernant la situation de la Palestine ou des Palestiniens de Jérusalem dans leur discours. Comment alors parler de dialogue si on se plie à la loi de la puissance occupante ?

Nous vous demandons donc instamment de reconsidérer le soutien que vos trois Collectivités apportent à l’organisation de cette journée, incontestable caution à des positions qui vont à l’encontre du droit international et de la politique française, en violation du principe de neutralité qui s’impose. Nous vous invitons à prendre une résolution ferme en faveur du respect des droits de chacun et des Palestiniens de Jérusalem-Est en particulier.

Avec toutes les composantes de la société israélienne et palestinienne qui veulent une solution juste et conforme au droit international, avec tous les citoyens français qui œuvrent pour la paix, dont de nombreuses personnes d’origine ou de confession juive, nous disons fermement non aux murs qui séparent, non à la colonisation, non à l’annexion de Jérusalem Est, oui au dialogue et à la rencontre, dans le respect mutuel.

En vous assurant de toute notre considération,

Les associations signataires :

– Association France Palestine Solidarité 34 (AFPS 34) 

– Association des Travailleurs Maghrébins en France 34 (ATMF 34) 

– Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture 34 (ACAT 34)

– Amis de Sabeel – France (ADSF) 

– Cimade, Groupe de Montpellier 

– Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement – Terre solidaire 34 (CCFD -TS 34)

– Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Section de Montpellier

– Pax Christi 34

Lettre Ouverte aux Elu-e-s Journée de Jérusalem du 20/06/2021

Cérémonie d’ouverture officielle de la « 44ème Journée de Jérusalem » organisée par le Centre Culturel Juif Simone Veil (CCJ) au parc de Grammont, le dimanche 20 juin 2021

Discours de M. Delafosse – Maire de Montpellier

Discours de M. Bourgi – Conseiller régional d’Occitanie

Publié dans Actions en cours | Laisser un commentaire

NON A LA PROPAGANDE ISRAÉLIENNE SUR LE TOUR DE FRANCE ! NON AU BLANCHIMENT DE L’APARTHEID !

Le 9 juillet, sur le parcours de Nîmes à Carcassonne,
accueil surprise d’ISN (Israël Startup Nation) par quelques militantes de l’AFPS Hérault, aux abords du rond point d’Aniane…

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Solidarité avec Salah Hamouri

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Projection du film 200 mètres du Palestinien Ameen Nayfeh le jeudi 10 juin à 20h au Diagonal de Montpellier.

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Projection du film « Pas en mon nom ! » de Daniel Kupferstein le mercredi 16 juin à 18h15 au Cinéma Athénée de Lunel.

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Cinétoiles présente GAZA MON AMOUR au cinéma Le Comoedia, de Sète, le vendredi 18 juin à 17h30, dans le cadre du Festival Cinétoiles.

La projection sera suivie d’un débat. Une table d’information et de documentation sera à disposition du public.

Publié dans Analyses | Laisser un commentaire

Rassemblement Samedi 22 mai – 15h30 Place de la Comédie

Coté Office du tourisme !

Publié dans Analyses | Laisser un commentaire

Israël / Palestine : Dénoncer et combattre le régime d’apartheid !

Campagne de l’AFPS contre l’apartheid du 1er au 15 mai

Venez nous rejoindre lors de la manifestation samedi 1er mai à 10h30

devant le Centre Chorégraphique National (CCN) • Montpellier, boulevard Louis Blanc

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Les militant·es de l’AFPS 34 ont participé samedi à une distribution de tracts sur la place de la Comédie à Montpellier pour la campagne «pas de produits de la colonisation dans nos magasins».

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Lettre au Maire de montpellier

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire