Rassemblement devant le Palais de justice de Perpignan jeudi 24 mai 2012 à 13h place Arago pour la relaxe de Yamina, Jeanne et Bernard

C’est pour avoir distribué le tract que vous pouvez lire en PJ que trois militant-es du Collectif 66 Paix et Justice en Palestine, Yamina Tadjeur, Jeanne Rousseau et Bernard Cholet sont assignés en correctionnelle pour une action d’information des consommateurs du magasin Carrefour de Perpignan le 15 mai 2010, les appelant au boycott des produits exportés par Israël.

Après déjà deux reports d’audience, ils seront jugés le jeudi 24 mai 2O12 pour provocation « à la discrimination, à la haine ou à la violence », suite à la plainte d’une officine de l’extrême droite pro israélienne en collusion avec le gouvernement Sarkozy et la ministre de la justice de l’époque Alliot Marie. Ils risquent 45000 euros d’amende et cinq ans de prison.

L’action qu’ils mènent en vue de faire respecter le Droit International est inscrite dans la campagne internationale « Boycott – Désinvestissement – Sanctions » initiée à la demande de la société civile palestinienne afin de faire cesser l’impunité dont jouit l’Etat d’Israël.

 Il est particulièrement choquant de voir mis en accusation des militants pacifistes, non violents, luttant contre toute discrimination à l’égard d’un peuple quel qu’il soit et défendant le principe du Droit et de la Justice pour le peuple palestinien. 

Cela fait près de trois ans que la riposte s’organise et se poursuit à travers un comité de soutien qui regroupe plus de 50 organisations. Nous étions plus de 100 devant le palais de justice de Perpignan le 11 octobre 2010, plus de 300 le 24 janvier 2011 et nous serons encore présents le 24 mai 2012, jour du procès, pour accompagner nos camarades et dire à ceux qui les accusent qu’ils ne feront pas taire le soutien au peuple palestinien en criminalisant les actions militantes et citoyennes.

Au niveau national, dans d’autres procès BDS, plusieurs camarades ont été relaxés et grâce à la mobilisation et la vague d’indignation soulevée par la mise en accusation de Stéphane Hessel lui même, les poursuites contre les militants BDS ont cessé. Mais les procès déjà engagés suivent leur cours !

Nous exigeons que les trois militants de Perpignan soient relaxés. Il en va de la possibilité de défendre en France les droits du peuple palestinien comme de la défense de la liberté d’opinion et d’expression dans notre pays.

Comité de soutien à Yamina, Jeanne et Bernard

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Evénements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s