Conférences et rencontres des 15 et 16 mai 2013 organisées par le Collectif Palestine 34

Compte rendu des conférences et des rencontres des 15 et 16 mai 2013

« Agir pour la Paix en Palestine occupée »

Deux journées très chargées pour un bilan très positif.

Le 15 mai

L’ambassadeur de Palestine Hael Al Fahoum, Henri Bertholet Adjoint au Maire de Romans (précédemment maire et député) et Jacques Picard conseiller régional Ile de France sont arrivés le 15 mai vers 11h30 à Montpellier. Le vice-président de l’AFPS, Taoufiq Tahani, était aussi venu apporter le soutien national de l’Afps à cette initiative du Collectif Palestine 34.
Une délégation du Collectif était venue les accueillir à leur arrivée.

12h : Une quinzaine de personnes ont participé à un déjeuner très convivial à la Brasserie du Théâtre. L’ambassadeur et les autres invités ont pu voir «l’olivier de la paix», planté en 2008 sur l’Esplanade, avec sa plaque « Palestine, la paix par le Droit », avant de se rendre à la conférence de presse à l’Espace Martin Luther King.

14h30 : Conférence de presse, une trentaine de personnes étaient présentes dont les journalistes du Midi Libre, Hérault du Jour, FMPlus et du site jtduoff.fr.

Jacques Picard a expliqué comment et pourquoi le choix de coopération décentralisée entre le conseil régionale IdF et le gouvernorat palestinien de Jérusalem (Jérusalem-Est) : il était naturel de choisir la future capitale de l’Etat palestinien. Il réaffirmait ainsi le refus par la France de l’annexion de Jérusalem, annexion illégale condamnée par le droit international. Des domaines concrets de développement sont définis. Le Quai d’Orsay et le Consulat Général de France ont apporté leur soutien à cet accord de coopération. Le Quai d’Orsay souhaitant développer la coopération particulièrement avec Jérusalem-Est, la Vallée du Jourdain, Gaza.

Henri Bertholet a initié la coopération avec Beit Sahour (district de Bethléem) en 1995 alors qu’il était maire de Romans. Ceci à la suite des accords d’Oslo dans la perspective de l’émergence de l’Etat palestinien. La coopération se développe (conjointement Romans avec Vaulx-en-Velin et d’autres communes de Rhône-Alpes)  avec  plusieurs villes du district de Bethléem, ce dans plusieurs domaines concrets. La colonisation israélienne (notamment la colonie de Har Homa) et le Mur annexent des terres palestiniennes, étouffent les villes, empêchent leur développement coupant le lien naturel des villes du district d’avec Jérusalem.

Hael Al Fahoum a souligné que le peuple palestinien était résolu à rechercher la paix par la non-violence et que la solution de deux états était la meilleure garantie de paix pour Israël, pour la région et pour le monde.  Il a exposé la nécessité de poser des actes concrets de soutien, de coopération, de partenariat stratégique et de ne plus se contenter de paroles ou de déclarations sans lendemain.

17h : l’ambassadeur, accompagné d’une délégation du Collectif Palestine 34 (CP34), était reçu par Mgr Carré, Archevêque de Montpellier. L’ambassadeur a exposé la situation en Palestine occupée. Il a remercié Mgr Carré pour la prise de position de l’Eglise reflétée dans la plaquette «Le Défi de la Paix» et souligné l’importance et la nécessité de l’engagement actuel de l’Eglise pour des actes concrets de solidarité.

18h15 : Rencontre avec le Préfet de Région, M. Pierre de Bousquet. Après l’exposé de l’ambassadeur, le Préfet a indiqué l’inquiétude de la «communauté juive» qui se sent agressée et blessée par les prises de position et stands sur la place de la Comédie.

Les membres de la délégation du CP34 ont répondu que ses actions visaient exclusivement la politique des autorités israéliennes et ils ne demandaient que l’application du droit international. En cela le CP34 ne fait que reprendre les positions constantes de la France contre l’annexion de Jérusalem-Est, contre la colonisation israélienne, pour la solution des deux Etats sur les frontières de 1967. Le CP34 est conscient, au contraire, de travailler à l’établissement d’une paix juste et durable, en soutenant les victimes des injustices, des emprisonnements arbitraires, des expropriations. Des témoignages de reconnaissance nous parviennent d’autres  « communautés ». Le CP34 est prêt à dialoguer avec tout le monde et expliquer sa position.

Le Préfet a déclaré qu’il transmettrait notre message.

20h : Conférence publique au cinéma Diagonal (170 personnes y ont assisté). Les trois intervenants ont développé les thèmes exposés à la conférence de presse (voir ci-dessus). Hael Al Fahoum a insisté sur le fait que si la Palestine est la victime directe de la politique et de la stratégie de négation du peuple palestinien menée par les autorités israéliennes soutenues par des grandes puissances – à leur profit, à moyen et long termes, le peuple israélien est également victime de cette politique.

Les interventions ont été précédées d’un rappel de la Nakba commémorée chaque année le 15 mai et par la projection d’un extrait du film « Jerusalem, the East Side Story ».

Le 16 mai

8h30 : petit-déjeuner rencontre à l’invitation de Jean-Louis Roumégas, député de l’Hérault. De nombreuses associations membres du CP34 étaient présentes ainsi que des élus de Mauguio, Saint Jean de Védas et Montpellier. Et bien sûr l’ambassadeur, Henri Bertholet et le vice-président de l’Afps, Taoufiq Tahani, Jacques Picard ayant dû partir plus tôt. Après la prise de parole de JL Roumégas et de l’ambassadeur tous les participants ont remercié le député pour son excellente initiative et exposé leur point de vue.

12h : rencontre puis déjeuner au Conseil Général de l’Hérault. L’ambassadeur de Palestine, accompagné d’une délégation du CP34 est reçu par Antoine Martinez, Vice-Président du Conseil Général délégué aux Relations Internationales et Jean-Luc Fabre directeur des Relations Internationales. Après des échanges de vues très positifs, l’ambassadeur propose de présenter, conjointement avec le CP 34, un projet de coopération au Conseil Général de l’Hérault. Ce projet concernerait la Vallée du Jourdain que l’Etat israélien veut depuis longtemps annexer.

14h30 : réception à la mairie de Montpellier. L’ambassadeur et une délégation du CP34 à laquelle s’était joint le Vice-Président de l’AFPS (avec l’accord de nos hôtes) étaient reçus par les élus Serge Fleurence, premier adjoint, Perla Danan, responsable aux Relations Internationales, Max Levita, Philippe Thines, Michel Passet, Amina Benouargha-Jaffiol, Sarah El Atmani et Carine Bougnague (directrice des relations internationales).

Au début de la rencontre, Serge Fleurence a souhaité la bienvenue à l’ambassadeur, exprimé son

plaisir de le recevoir et lui a transmis les salutations de Mme le Maire, en déplacement à l’étranger.

L’ambassadeur a remercié la Mairie pour son accueil. Il a décrit la situation de son pays, la tragédie que vit le peuple Palestinien et insisté sur l’importance, pour la Palestine, d’actes concrets de solidarité de coopération décentralisée en dépassant les simples déclarations pour construire des ponts entre les deux peuples. Perla Danan a indiqué que la mairie de Montpellier envisage une coopération dans les domaines de la santé et de la formation de jeunes. L’ambassadeur a précisé qu’on ne pouvait ignorer le contexte, il s’agit d’actes ayant un sens politique. Ce que Serge Fleurence a confirmé.

Ensuite, la parole a été donnée à Robert Kissous en tant que représentant du Collectif Palestine 34. Il a remercié la mairie pour son accueil, puis rappelé ce qui était exposé la veille par les intervenants à la conférence publique : l’annexion illégale de Jérusalem-Est, la colonisation, l’étouffement de Bethléem par les colonies et le Mur, la rupture du lien naturel entre Bethléem et Jérusalem et la nécessité du respect et de l’application du droit international. Serge Fleurence a déclaré comprendre la fermeté des positions exprimées.

L’ambassadeur a été fait citoyen d’honneur de Montpellier. La rencontre a été tout à fait positive.

L’ambassadeur a quitté Montpellier vers 16h30.

16 mai au Dôme SAM_1983

Au café le Dôme, après la rencontre petit-déjeuner organisé par JL Roumégas. L’ambassadeur aux côtés des jeunes des JC-UEC venus le rencontrer.

20130516_090118 avec JL Roumégas

Jean-Louis Roumégas, député de l’Hérault, et l’ambassadeur de Palestine au petit-déjeuner organisé par le député. De nombreux invités y participaient.

20130516_152359 Citoyen Honneur de Mtp

M. Serge Fleurence, premier adjoint au maire de Montpellier remettant la médaille d’honneur de la ville à l’ambassadeur de Palestine Hael Al Fahoum en présence d’élus de la ville. Hael Al Fahoum devient citoyen d’honneur de la ville.

Conférence au Diagonal 15 mai _ Olivier Gros Pax Christi 34

photo prise par Olivier Gros, Pax Christi 34 lors de la conférence publique
de droite à gauche : l’ambassadeur Hael Al Fahoum, Jacques Picard conseiller régional Ile de France, Henri Bertholet adjoint au maire de Romans (ancien maire et député), Robert Kissous président de l’Afps34 représentant à la tribune le Collectif Palestine 34.

conférence de presse SAM_1975Conférence de presse : Hael Al Fahoum, JAcques Picard, Henri Bertholet, Robert Kissous

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.