L’ambassadeur de Palestine à Montpellier : deux jours de rencontres fructueuses

Communiqué de presse

L’ambassadeur de Palestine à Montpellier : deux jours de rencontres fructueuses

Hael Al Fahoum, ambassadeur de Palestine en France, Jacques Picard, conseiller régional Ile de France, Henri Bertholet, adjoint au maire de Romans (précédemment maire et député),  ont été reçus les 15 et 16 mai à Montpellier par le Collectif Palestine 34 pour une conférence publique « Agir pour la Paix en Palestine occupée ».

Le vice-président de l’AFPS, Taoufiq Tahani, était lui aussi, venu apporter le soutien de l’AFPS à cette importante initiative.

Le 15 mai, Hael Al Fahoum était reçu par Mgr Carré, Archevêque de Montpellier. Il rencontrait ensuite Pierre de Bousquet, Préfet de Région, avant de se rendre ensuite au Cinéma Diagonal où se tenait la conférence.

Le lendemain il assistait au petit-déjeuner donné en son honneur par Jean-Louis Roumégas, député de l’Hérault, en présence d’élus et de nombreux représentants d’associations du Collectif Palestine 34.

Il s’est rendu ensuite au Conseil Général de l’Hérault pour une rencontre suivie d’un déjeuner, reçu par Antoine Martinez et Jean-Luc Fabre, respectivement vice-président délégué aux relations internationales et directeur aux relations internationales.

Sa dernière visite fût pour la Mairie de Montpellier où il rencontrait une délégation d’élus menée par le premier adjoint Serge Fleurence, rencontre où Il a été fait citoyen d’honneur de la ville.

Porteur d’un message de paix, il a constamment rappelé la situation tragique du peuple palestinien confronté à une stratégie de négation de son identité et de ses droits. Evoquant la résistance populaire non violente, il a rappelé le droit du peuple palestinien à son Etat sur les frontières de 1967 et l’importance du vote d’admission de la Palestine à l’ONU. Il a insisté sur le danger de la construction des colonies en Palestine occupée y compris à Jérusalem-Est et sur le fait qu’aucune solution ne peut s’établir sans la libération des prisonniers palestiniens.

Il a enfin mis l’accent sur la nécessité d’actes concrets de solidarité, bien au-delà de simples déclarations, et notamment sur l’importance de l’implantation de partenariat stratégique entre les régions de France et de Palestine y compris à Jérusalem-Est et dans la vallée du Jourdain.

Une délégation du Collectif Palestine 34 participait à toutes ces rencontres. Les représentants du Collectif ont insisté sur les graves conséquences de la colonisation y compris à Jérusalem-Est et autour de Bethléem, ville jumelle de Montpellier, sur la nécessité de l’application du droit international pour que puisse s’établir une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

Collectif Palestine 34

Montpellier, le 18 mai

Pour tout contact : Robert Kissous 06.11.55.08.38

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.