Mercredi 27 novembre à 19h – Montpellier

Espace Martin Luther King – 27 bd Louis Blanc –
(tram Corum ou Louis Blanc)

Dans le cadre de la campagne
« Colonisation israélienne, Palestin
e en Danger »
CONFÉRENCE  :
 » Étiquetage et interdiction des produits des colonies israéliennes »

avec la participation d’Esti Micenmacher, militante anticolonialiste,  de l’ONG israélienne « Who profits ? »

L’association Who Profits fournit un travail de recherche sur les entreprises israéliennes et internationales impliquées dans l’occupation et la colonisation de la Palestine. 500 entreprises sont répertoriées dont, 236 fabriquent des produits dans des colonies. Who Profits est reconnu internationalement pour son expertise dans l’économie des colonies israéliennes. http://www.whoprofits.org

Buffet palestinien (PAF)
Organisé par l’AFPS 34 avec Artisans du Monde

Dans le cadre de la campagne « Colonisation israélienne illégale, Palestine en danger » organisée par la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, Esti MICENMACHER effectue une tournée en France pour informer le public et les élus sur les responsabilités de l’Union Européenne dans la colonisation par Israël du territoire de la Palestine.

Chaque année, les importations européennes en provenance des colonies israéliennes en Cisjordanie représentent quinze fois plus que celles venant du reste du territoire palestinien occupé. Selon WHO PROFITS qui répertorie les entreprises installées dans les colonies, cela concerne des produits agricoles et industriels présents sur les marchés français et européens et qui bénéficient illégalement de tarifs douaniers préférentiels, ainsi l’Union européenne contribue au développement économique des colonies israéliennes.
L’étiquetage des produits des colonies permettrait aux consommateurs de connaître sa provenance exacte mais les gouvernements devraient aussi interdire l’importation de ces produits. En effet, si l’étiquetage constitue une initiative favorable à la protection du consommateur, une interdiction de l’importation de produits des colonies est légitime. Les gouvernements ont des devoirs au regard du droit international, notamment celui de ne pas reconnaître comme légale une situation créée par une violation du droit international.

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Evénements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.