La délégation à Béziers

Compte-rendus de Omar et de JC Llinares et photos plus bas

Rencontre à Béziers (Omar)

Elle avait lieu ce samedi 11 octobre au centre EDF de La Barthe. Elle s’inscrivait dans le cadre des activités du jumelage de Bethléem et de Montpellier. Neuf jeunes Palestiniens, sept garçons et deux jeunes filles, ont été reçus par les militants de diverses organisations regroupées autour de l’Association France Palestine Solidarité.

Devant un public constitué de près d’une centaine de personnes, et dans des conditions un peu inconfortables, la délégation de ces jeunes de Bethléem a d’abord présenté leur ville. Dominée par une colonie israélienne, elle souffre des problèmes créés par ce voisinage. Les eaux usées notamment polluent la vallée située en contrebas cependant que les contrôles aux cheiks points sont l’objet de tracasseries sans fin. A signaler aussi la nuisance du mur de l’apartheid, pourtant déclaré illégal par la communauté internationale.

Une vidéo a suivi qui a illustré par des images parfois insoutenables la cruauté de la récente agression israélienne sur la bande de Gaza. A ainsi été montré l’assassinat d’enfants jouant sur la plage par des tirs d’obus effectués depuis des navires de guerre.

Un échange a suivi au cours duquel il a été demandé aux peuples de faire pression sur leurs gouvernements pour que soit condamnée la politique israélienne à l‘égard de la Palestine. Des précisions ont ainsi pu être apportées des deux côtés.

La réussite de la soirée est sans doute la conséquence des actions menées pour la paix et la justice. Une position qui ne fait pas l’unanimité, Hollande s’étant situé dans le camp de la guerre comme il le fait en divers points de la planète ! On peut ajouter qu’au plan intérieur c’est également le choix des intérêts du monde de la finance qui le guide.

La question du droit au retour dans leur pays, après l’exil qui a suivi la création de l’Etat hébreux ou la guerre des Six Jours, reste très présente dans les camps de réfugiés.

Le problème religieux n’est pas l’objet de tensions entre musulmans et chrétiens. Les Palestiniens qui sont victimes de l’occupation de leur pays ne prennent pas leur foi en considération dans leur refus de ce qu’ils subissent.

La guerre n’a jamais rien réglé sera-t-il dit au cours du débat. Les gens ont besoin de la paix pour construire leur avenir. C’est un droit qui devrait être inaliénable. Elle ne peut se construire que sur la justice et quand celle-ci est bafouée la résistance est légitime.

L’action de boycott des produits israéliens dans laquelle est engagée le collectif BDS créé à Béziers a fait l’objet d’une intervention spécifique. Selon elle la campagne a un effet probant sur l’économie d’Israël.

On pourrait ajouter encore la conférence de presse de l’ambassadeur de Palestine faite dans la semaine à Montpellier, l’interrogation sur les contacts avec les pacifistes juifs….

Mais il était temps de passer à table pour qu’une soixantaine de convives puissent déguster un délicieux couscous dans une ambiance chaleureuse et émouvante. Des cadeaux, notamment des kéfiés, changèrent de mains tandis qu’on entendit l’hymne national palestinien et que l’internationale fusait, mettant l’accent sur le caractère de solidarité qui imprégnait la soirée.

Rencontre avec des Palestiniens de Bethléem

Rencontre avec des Palestiniens de Bethléem

Publié le 13/10/2014 à 09:19 par cessenon
Rencontre avec des Palestiniens de Bethléem

Photo Jean-Claude Llinares

Elle avait lieu ce samedi 11 octobre au centre EDF de La Barthe. Elle s’inscrivait dans le cadre des activités du jumelage de Bethléem et de Montpellier. Neuf jeunes Palestiniens, sept garçons et deux jeunes filles, ont été reçus par les militants de diverses organisations regroupées autour de l’Association France Palestine Solidarité.

Devant un public constitué de près d’une centaine de personnes, et dans des conditions un peu inconfortables, la délégation de ces jeunes de Bethléem  a d’abord présenté leur ville. Dominée par une colonie israélienne, elle souffre des problèmes créés par ce voisinage. Les eaux usées notamment polluent la vallée située en contrebas cependant que les contrôles aux cheiks points sont l’objet de tracasseries sans fin. A signaler aussi la nuisance du mur de l’apartheid, pourtant déclaré illégal par la communauté internationale.

Une vidéo a suivi qui a illustré par des images parfois  insoutenables la cruauté de la récente agression israélienne sur la bande de Gaza. A ainsi été montré l’assassinat d’enfants jouant sur la plage par des tirs d’obus effectués depuis des navires de guerre.

Un échange a suivi au cours duquel il a été demandé aux peuples de faire pression sur leurs gouvernements pour que soit condamnée la politique israélienne à l‘égard de la Palestine. Des précisions ont ainsi pu être apportées des deux côtés.

La réussite de la soirée est sans doute la conséquence des actions menées pour la paix et la justice. Une position qui ne fait pas l’unanimité, Hollande  s’étant situé dans le camp de la guerre comme il le fait en divers points de la planète ! On peut ajouter qu’au plan intérieur c’est également le choix des intérêts du monde de la finance qui le guide.

La question du droit au retour dans leur pays, après l’exil qui a suivi la création de l’Etat hébreux ou la guerre des Six Jours, reste très présente dans les camps de réfugiés.

Le problème religieux n’est pas l’objet de tensions entre musulmans et chrétiens. Les Palestiniens qui sont victimes de l’occupation de leur pays ne prennent pas leur foi en considération dans leur refus de ce qu’ils subissent.

La guerre n’a jamais rien réglé sera-t-il dit au cours du débat. Les gens ont besoin de la paix pour construire leur avenir. C’est un droit qui devrait être inaliénable. Elle ne peut se construire que sur la justice et quand celle-ci est bafouée la résistance est légitime.

L’action de boycott des produits israéliens dans laquelle est engagée le collectif BDS créé à Béziers a fait l’objet d’une intervention spécifique. Selon elle la campagne a un effet probant sur l’économie d’Israël.

On pourrait ajouter encore la conférence de presse de l’ambassadeur de Palestine faite dans la semaine à Montpellier, l’interrogation sur les contacts avec les pacifistes juifs….

Mais il était temps de passer à table pour qu’une soixantaine de convives puissent déguster un délicieux couscous dans une ambiance chaleureuse et émouvante. Des cadeaux, notamment des kéfiés,  changèrent de mains tandis qu’on entendit l’hymne national palestinien et que l’internationale fusait, mettant l’accent sur le caractère de solidarité qui imprégnait la soirée.

20141011 Béziers le 11 oct_1 20141011 Béziers meeting le 11 oct_1 20141011 Béziers meeting le 11 oct_2 20141011 Béziers meeting le 11 oct_3 20141011 Béziers meeting le 11 oct_4 20141011 Béziers meeting le 11 oct_5 20141011 Béziers meeting le 11 oct_6 20141011 Béziers meeting le 11 oct_7 20141011 Béziers meeting le 11 oct_8 20141011 Béziers meeting le 11 oct_9 20141011 Béziers meeting le 11 oct_10

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Evénements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.