« Palestine, culture en résistance » Soutien aux objecteurs de conscience en Israël

Bilan de la tournée Quartet Galilée et Taïr Kaminer à Montpellier 10-12 oct.2016

Invités par trois groupes locaux de l’AFPS, le Quartet Galilée et Taïr Kaminer ont entamé leur tournée en France à Montpellier. Dès le dimanche 9 octobre, le groupe local de l’Hérault a reçu cette insolite équipe, composée de la famille Saad (trois frères et leur sœur, musiciens, druzes et palestiniens, dont Omar, l’ainé a été emprisonné 200 jours pour avoir refusé de servir dans l’armée) et d’une jeune israélienne de Tel Aviv, Taïr Kaminer tout juste sortie de 155 jours prison.

Cinq jeunes citoyens d’Israël invités pour faire connaitre deux problématiques peu connues : celle de la communauté palestinienne druze de Palestine, qui a la particularité d’être tenue d’accomplir son service militaire tout comme les juifs, et celle du mouvement des objecteurs et objectrices de conscience en Israël.

L’intitulé de l’affiche « Palestine, culture en résistance » et le sous-titre  «Comment pourrais-je porter une arme plutôt que mon alto?» Omar Saad. « Je n’ai pas peur de la prison militaire, ce qui me fait vraiment peur est que notre société perde son humanité»  Taïr Kaminer » avaient de quoi intriguer. Et le programme avait prétention de donner à entendre les voix de ces jeunes militants, de différentes manières, afin que des publics nouveaux s’ouvrent à la question de la Palestine. Avec cette manifestation culturelle, il s’agissait également d’impliquer les collectivités locales jusqu’alors très frileuses.

Lundi 10 octobre, la conférence de presse a permis à Omar et Taïr d’évoquer leurs engagements, les conditions de détention et de porter un éclairage très pertinent sur les moyens coercitifs exercés par Israël. Cette conférence a donné lieu à deux articles dans les quotidiens régionaux. Le lendemain, La Marseillaise titrait « Omar et Taïr objecteurs de conscience » et Midi Libre « la conscience d’objecteurs ».

Une cérémonie d’accueil officielle à la Maison des Relations Internationales s’est déroulée en présence de Monsieur Robert Cotte, maire adjoint. Le drapeau palestinien figurait au coté du drapeau français, fait rare à Montpellier. Le public sensibilisé et averti salua le courage du groupe et apprécia les talents des jeunes artistes.

Mardi 11 au soir, le Quatuor Galilée a donné un concert devant une centaine de personnes dans une salle au cœur du vieux Montpellier. Après une interprétation d’un quatuor à cordes de Beethoven les Saad ont joué de la musique orientale, chanté Fairouz et Abdel Waheb, avant de clore par un morceau émouvant composé par Mostafa Saad lorsque son frère aîné était en prison. La soirée a été fort chaleureuse et la satisfaction partagée, celle de musiciens comme celle des spectateurs. Les échanges se sont poursuivis autour d’un buffet. Une table de presse proposait de la documentation aux personnes désireuses de s’informer.

Mercredi 12 matin, Taïr et les musiciens ont été accueillis à bras ouverts par Fethi Thabet, musicien et ses collaborateurs dans les locaux de leur association Musiques Sans Frontières. Il leur a été proposé de se produire en Algérie.

La projection au Diagonal du film de Karim Dridi, sobrement intitulé « Quatuor Galilée » a été suivie d’un échange avec le public sur les motivations des objecteurs de conscience en Israël, les conséquences sur leur vie personnelle et leur avenir. Le public a été sensible au récit détaillé du parcours de Taïr, depuis son service civil à Sderot à la frontière de Gaza et à son engagement au sein d’une association d’objecteurs de conscience, jusqu’à sa détention. Taïr a confirmé que deux objectrices seront emprisonnées en novembre et une autre personne en décembre, pour cause de refus politique de faire le service militaire dans les territoires occupés. L’appel à soutenir les objecteurs de conscience a été lancé, l’AFPS devra s’en faire l’écho, voire s’impliquer dans une campagne à venir.

Durant ces trois jours, au gré de leurs nombreuses rencontres, le charisme, la maturité et le courage de ces cinq jeunes gens ont marqué les esprits et nous incitent à soutenir leur résistance.

Ci-dessous les articles de presse : La Marseillaise et le Midi Libre

midi-libre-quartet-galilee-20161011 la-marseillaise-20161011-conf-presse-quatuor-et-tair

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Actions en cours, Evénements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.