Ce 15 mai, Justice pour la Palestine : commémoration de la Nakba.

A l’appel de l’AFPS34, à Montpellier, plus de cent personnes se sont retrouvées, mardi 15 mai, sur la place de la comédie pour commémorer la Nakba et dénoncer les massacres à Gaza ainsi que le transfert de l’ambassade des Etats unis à Jérusalem.

Etaient présents outre les adhérents de l’AFPS34, des membres de la LDH, d’Ensemble,du PC,de BDS34, du NPA et quelques Américains pour la plupart adhérents à l’AFPS.

Le journal la Marseillaise a relayé notre action de même que des étudiants de l’école de journalisme.

Robert kissous a pris la parole pour évoquer la situation à Gaza et aborder les questions de boycott et desinvestissements.
Ensuite le cortège s’est dirigé, en musique, vers la place Saint Roch, à travers les rues piétonnes de la vieille ville tout en distribuant 400 flyers, sous le regard bienveillant et quelques applaudissements des commerçants et passants.

Après avoir déployé banderoles et drapeaux et, avant d’apposer la plaque » place de la Nakba », la présidente a pris la parole pour redire la symbolique de cette date du 15 mai et rappeler les lignes directives des campagnes actuelles de L’AFPS. Un membre de la LDH a, également, dit quelques mots concernant les massacres à Gaza et a re-exprimé l’indignation générale sur le déplacement de l’ambassade des Etats Unis à Jérusalem.

Des poèmes en arabe et français ont été lus par un Palestinien et deux autres personnes de langue arabe.

Le cortège est alors retourné sur la place de la comédie où une table avait été installée afin de recueillir des signatures pour deux campagnes, l’une stipulant » halte au massacre à Gaza », l’autre « suspension des accords d’association entre l’union européenne et l’état d’Israël ». Une soixantaine de personnes ont signé.

Une marche, en musique à travers les rues piétonnes de la ville, s’est poursuivie par une prise de paroles place Saint-Roch et l’installation de la plaque « place de la Nakba » y a été apposée symboliquement.

Des poèmes de Darwich, Tamin Barghouti et d’autres poètes ont été lus par un Palestinien.

A propos afps34

Association France Palestine solidarité Section de l'Hérault
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.